Gouvernement Nouvelle plate-forme pétrolière pour la République de Guinée équatoriale Cette nouvelle plate-forme a été gérée par le ministère des Mines, de l’Industrie et de l’Énergie, aux côtés de Marathon Oil, pour augmenter la productivité de pétrole et la durée de vie de la zone de perforation Alba. La directrice général des Hydrocarbures et de l’Économie pétrolière, Mercedes Eworo Milam, en représentation du ministre titulaire de ce ministère-là, Gabriel Mbega Obiang Lima, a visité les installations de la nouvelle plate-forme le 18 janvier.

19/01/2016

Le gouvernement équato-guinéen, dans son objectif d’augmentation de la productivité des hydrocarbures dans le pays et pour le pays, a acquis une nouvelle plate-forme pétrolière, qui vient compléter les autres plateformes antérieures, opérationnelles dans nos eaux territoriales.

La délégation qui a visité la zone de perforation Campo Alba, le 18 janvier, était composée d’un peu plus de vingt autorités, qui étaient dirigées par la directrice générale des Hydrocarbures et de l’Économie pétrolière, Mercedes Eworo Milam. À 10 h 30, la mission est partie du quai de Punta Europa, dans le navire Red Eagle, et 55 minutes plus tard la nouvelle plate-forme, dénommée B3, était avisée à environ 100 m ; une nouvelle plateforme qui sera installée aux côtés des autres plateformes B1 et B2. Dans cette zone, la délégation a pu obtenir des informations sur les détails les plus importants et sur la mission de cette nouvelle installation pétrolière.

La nouvelle plate-forme, dont les frais son supportés par le gouvernement que préside le chef d’État S. E. Obiang Nguema Mbasogo, sera installé aux côtés des autres plateformes B1 et B2, dans le but de maintenir la pression dans le sous-sol maritime, pour continuer à produire des hydrocarbures, près de trente mille barils par jour. Ces nouvelles installations favoriseront également l’extraction de la matière première et le maintien de la productivité à long terme de la zone de perforation Campo Alba.

B3 est la plate-forme la plus grande de toutes les plateformes installées dans nos eaux. C’est un projet conçu par le ministère des Mines, de l’Industrie et de l’Énergie, aux côtés de l’entreprise pétrolière américaine Marathon Oil.

D’après Mercedes Eworo Milam, qui était accompagnée du conseiller présidentiel en matière de pétrochimie, Julián Abia Biteo May, « aujourd’hui, notre visite dans la zone de perforation Campo Alba est due en grande partie aux efforts de notre ministère tuteur et de l’entreprise pétrolière Marathon Oil. C’est un projet de compression qui servira pour obtenir plus de pression lors de l’extraction des hydrocarbures dans cette zone ».

Lors de son intervention, le gérant régional à Marathon Oil, Bill Wheeler, a apprécié la sagesse et l’intérêt du gouvernement pour concrétiser des projets décisifs tels que cette nouvelle plateforme. De même, il a signalé l’importance de la prolongation de la durée de vie des gisements pétrolifères équato-guinéens.

Le directeur de Marathon Oil en Guinée équatoriale, Patrick Sanders ; celui d’Atlantic Methanol Production en Guinée équatoriale, Jim Okasek ; le gérant adjoint, Desiderio Ndong Abeso ; et le conseiller des Relations avec le gouvernement équato-guinéen de Marathon Oil, Hermes Esono, ont également visité les nouvelles installations, en plus d’autres personnalités du ministère et des entreprises pétrolières qui opèrent à Punta Europa.

Reportage : Mansueto Loeri Bomohagasi (DGPWIGE)
Bureau d'information et de presse de Guinée équatoriale.

Avertissement : Toute reproduction totale ou partielle de cet article ou des images qui l’accompagnent doit toujours être faite en mentionnant sa source (Bureau d'information et de presse de Guinée équatoriale).