Chef de l'Etat Déclarations du président sur son séjour à Paris Le couple présidentiel se trouvait dans la capitale de France la nuit du vendredi 13 novembre, lors des attentats sanglants qui ont ébranlé le monde. À son retour à Malabo, S. E. Obiang Nguema Mbasogo a raconté son expérience à la presse, en insistant sur la nécessité d’être vigilants pour éviter ces situations en Guinée équatoriale.

18/11/2015

Accompagné de la Première dame du pays, le président de la République s’est rendu à Paris, vendredi 13 novembre, pour présider la remise des prix aux gagnants de la IIIe édition du prix UNESCO-Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie, qui était prévue samedi 14 novembre dernier, mais qui a été suspendue suite aux attaques terroristes qui ont eu lieu dans la capitale française.

Mardi 17 novembre, de retour à Malabo, S. E. Obiang Nguema Mbasogo et son épouse, Constancia Mangue de Obiang, ont été reçus par les membres du gouvernement, les autorités des organes constitutionnels, madame la Maire de Malabo, le gouverneur de Bioko Nord et d’autres personnalités, lors d’une cérémonie dirigée par le vice-président de la République chargé des Affaires présidentielles, Ignacio Milam Tang.

Quelques minutes plus tard, le chef d’État s’est réuni avec la presse, pour exprimer son opinion sur les attentats de Paris. Obiang Nguema Mbasogo a d’abord invité les institutions nationales à rester vigilantes et à éviter des situations pouvant déstabiliser la paix et la tranquillité du pays.

- « Nous sommes arrivés en France vendredi 13 novembre, pour présider la cérémonie de remise des prix UNESCO-Guinée équatoriale, qui avaient été accordés aux trois scientifiques élus cette année : un Indien, un Brésilien et un Sénégalais. Lorsque nous sommes arrivés dans la ville, nous avons eu connaissance des attaques. C’est-à-dire, pendant que nous étions en vol, les terroristes avaient s’étaient emparé de plusieurs lieux de la ville et ont commencé à attaquer. Étant donné ces faits, nous n’avons pas pu rentrer, le corps de sécurité a du nous escorter comme s’il s’agissait d’une évacuation. Nous avons pris un chemin sûr pour éviter les lieux où les attaques se produisaient, jusqu’à ce que nous sommes arrivés dans l’hôtel. Là-bas, nous avons reçu plus d’informations sur les faits », a déclaré le président équato-guinéen aux journalistes.

- « Samedi 14 novembre, date réservée pour la remise des prix, la directrice générale de l’UNESCO et moi, nous avons décidé de suspendre la cérémonie, car le gouvernement français a instauré un couvre-feu et, dans cette situation, nous ne pouvions pas organiser une cérémonie importante à laquelle participerait beaucoup de personnes », a continué en disant S. E. Obiang Nguema Mbasogo.

Pour cela, la remise des prix a été reportée à une autre date qui n’a pas encore été précisé par le dirigeant équato-guinéen.

Concernant les faits qui se sont produits en France, le chef d’État a déclaré que son gouvernement a envoyé un message de condoléances au gouvernement et au peuple français pour les pertes humaines. Il a également insisté sur le fait que le peuple de la Guinée équatoriale doit être en alerte, parce que ce qui s’est produit en France peut se produire dans n’importe quel autre pays. De fait, des attaques terroristes importantes ont déjà lieu dans des pays africains voisins, car ces attentats font partie de la politique des terroristes pour déstabiliser les États et la Guinée équatoriale n’est pas exclue : « Nous ne sommes pas exclus de ces plans-là, c’est pour cela que je ne peux pas que demander aussi bien le gouvernement que les organes constitutionnels, les forces de maintien de l’ordre et le peuple en général d’être vigilants et d’aider à éviter n’importe quel genre de situation comme celle que vit le peuple français », a signalé S. E. Obiang Nguema Mbasogo.

Texte : María Jesús Nsang Nguema
(Equipe de la presse présidentielle)
Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale.

Avertissement : Toute reproduction totale ou partielle de cet article ou des images qui l’accompagnent doit toujours être faite en mentionnant sa source (Bureau d'information et de presse de Guinée équatoriale). 

Le président de la République, S. E. Obiang Nguema Mbasogo.

Dernières actualités

Arrêté de nomination des délégués régionaux, provinciaux, de district et assimilésArrêté de cessation du consul général à Calabar (Nigeria)Conseil interministériel sur l'avant-projet de loi du budget général rectificatifLe nouveau ministre des Finances a prêté serment devant le présidentPoursuite de la révision du procès-verbal et du rapport du projet de la loi relative aux portsDécrets de cessation et de nomination pour les postes de ministre des Finances et de ministre délégué des FinancesDécret autorisant l'exportation de bois rondLe Premier ministre se réunit avec les nouveaux membres des conseils d’administration des entités autonomesMessages présidentiels de félicitationsRévision du procès-verbal et du rapport du projet de la loi relative aux portsLa Guinée équatoriale se met en coordination avec Eurocontrol pour une meilleure collaboration internationale aérienneAppel aux nouveaux conseils d’administration des entreprises publiquesLa BANGE inaugure son école de formation « BANGE Business School »Appel officiel pour les matchs de la CAN Cameroun 2021Le troisième vice-Premier ministre assistera à une réunion sur le respect des droits de l’homme dans le secteur privéLa Guinée équatoriale participe à la réunion du Comité spécial de la décolonisation de l’ONUAudience de l'ambassadeur en Éthiopie avec la secrétaire exécutive de CISSALa Guinée équatoriale souhaite réactiver le secteur forestier afin de relancer son économiePrésentation de l'initiative Coursera GE2035 avec les étudiants de l'UNGERéunion du Bureau du SénatRapport de la commission ad hoc sur la loi sur les portsCélébration du 75è anniversaire de la fondation des Nations UniesLa Guinée équatoriale signe l'accord de Georgetown réviséLe chef de l'État reçoit le sultan de Bamoun-CamerounL'Espagne, premier pays de l'Union européenne à dépasser le million de contagions par COVID-19Les travaux de la commission ad hoc Sénat-Gouvernement se terminentLa commission d'audit contre la corruption créée par le vice-président verse plus de 350 millions au Trésor publicLe président d'Arménie félicite S. E. Obiang Nguema MbasogoLe ministre des Mines reçoit la délégation de l'Institut national de sécurité du NigeriaAudience présidentielle avec le ministre des Affaires étrangères du Gabon et le président du Conseil des ministres de la CEEACFélicitations du Président de la RépubliqueRéunion de la présidente du Sénat avec des délégations parlementairesLe vice-président de la République, mécontent de la décision des trois entreprises pétrolières américaines qui opèrent dans les eaux de l’île de BiokoArrêté de nomination du consul général à DakhlaLe chef d'État reçoit une délégation de la CEMACLancement de l’initiative Coursera GE2035Réunion de la commission ad hoc Sénat-GouvernementLa Guinée équatoriale participe pour la première en qualité d’observateur à des élections en Amérique latineActivité diplomatique à Addis-AbebaIntervention du ministère des Transports au SénatVoir plus d’actualités | Recherche | M’inscrire aux actualités M’inscrire