MUSIQUE ET CULTURE

Comme dans le reste de l’Afrique, la musique et la danse font partie de la vie quotidienne, de la culture la plus proche du peuple, des jeux des enfants ou de toute fête ou rituel. La richesse des ethnies et de la culture de la Guinée fait en sorte que le pays soit exactement aussi riche que varié dans la diversité des expressions de sa culture, particulièrement dans l’aspect musical.

Le son des bois se laisse écouter à travers les instruments fabriqués avec des matériaux naturels provenant des forêts abondantes de Guinée. La plus grande variété se trouve dans les instruments de percussion, par exemple, dans les tambours en bois, ou en bois à peau, mais aussi dans les tiges qui s’entrechoquent ou dans les xylophones magiques fabriqués exclusivement avec du bois et des cordes, qui offrent, cependant, un son nettement plus métallique. De plus, la sanza ou piano à pouces de bambou, la harpeet la cithare sont particulièrement plus représentatifs.

Une des spécialités musicales les plus représentatives est celle des chœurs locaux qui se trouvent surtout dans la zone continentale et qui sont généralement formés par des femmes, aux voix magnifiques et par des danses qui s’harmonisent entre elles, et des chansons qui font l’éloge des fêtes ou des moments particuliers des peuples. Le Balélé est la danse la plus traditionnelle et la plus répétée dans toute la Guinée : une danse traditionnelle que les femmes entreprennent en général lors de toute cérémonie ou festivité, accompagnées normalement par un groupe de musique composé par trois ou quatre hommes.

A part le balélé, le pays est particulièrement riche en danses, différentes selon les ethnies et distinctes selon l’occasion : depuis les danses mokomndong, biben, mbaa, ou akoma mbaa des fang, au cachá des bubis ou la ivanga des ndowes avec les visages des danseuses couverts de blanc.

En ce qui concerne la musique moderne, le panorama est très large pour un pays à petite superficie comme la Guinée équatoriale et nous pouvons trouver de nombreux auteurs interprètes, chanteurs et groupes de styles différents, dans lesquels se mélange la tradition folklorique d’Afrique avec les styles les plus actuels, tels que le hip-hop ou le rap. Parmi les voix les plus confirmées depuis plusieurs années on peut mentionner Las Hijas del Sol, Alex Morris, David Bass, Juana Sineppy, Mastho Ribocho, Cheri Malé ou Sita Richi. Parmi les plus jeunes, on trouve Luis Mbomio, Fifi LaMiré, Nene Bantú, Majo Star, Selin Samourai el Curandero, Sandra Estar, Amistad Internacional, etc.