Nouvelles La Première dame revient du Maroc Après être restée un peu plus d’une semaine dans le pays arabe, à la tête d’une délégation équato-guinéenne, pour assister à la conférence sur la lutte contre le cancer, Constancia Mangue de Obiang a pris congé des membres de notre ambassade et du gouvernement marocain.

17/01/2012

Au Maroc, la Première dame a participé à la Conférence internationale sur la lutte contre le cancer organisée par la princesse royale Lalla Salma du Maroc, qui s’est célébrée du 12 au 14 janvier à Marrakech.

La délégation, dirigée par la Première dame de Guinée équatoriale, était composée du ministre de la Santé et troisième vice-Premier ministre chargé du secteur social et des droits de l’Homme, Salomón Nguema Owono, de la secrétaire d’État pour la Coopération internationale, Victoriana Nchama Nsue Okomo, et de certaines parlementaires de la Chambre des représentants du peuple.

Lors de son séjour dans le pays magrébin, Constancia Mangue de Obiang a également visité le Centre d’oncologie et d’hématologie de l’Hôpital universitaire Mohamed VI de Marrakech, où elle a été reçue par la princesse Lalla Salma, épouse du monarque, et par le personnel médical. Pendant plus d’une heure, la Première dame équato-guinéenne et ses homologues du Gabon, du Niger, de la Guinée Conakry et du Burkina Faso, ont parcouru les installations et, en plus de s’être entretenus avec quelques patients - notamment avec ceux qui sont atteints de cancer de col de l’utérus et du poumon -, ils ont reçu des informations détaillées sur le fonctionnement du centre et des services offerts au peuple.

De même, Constancia Mangue a échangé ses impressions avec les reines de Jordanie et du Maroc et avec d’autres Premières dames africaines sur les aspects du rôle qu’elles jouent pour appuyer les programmes de gouvernements de leurs pays. La visite s’est terminée avec la photo de groupe des visiteurs et des employés du centre.

Enfin, pour son départ, la Première dame a reçu de chaleureuses salutations de la part des responsables de l’ambassade équato-guinéenne à Rabat et de certains membres du gouvernement marocain.  

Texte et photos : María Jesús Nsang Nguema (Presse présidentielle).

Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale.

Dernières actualités

Le président de la Chambre de commerce reçoit l’ambassadeur de France· Gregorio Boho Camo, président de la Chambre de commerce de Bioko, a reçu jeudi 5 mars dernier, dans son bureau de l’institution, l’ambassadeur de France en Guinée équatoriale, François Barateau. L’objectif de cette rencontre était d’étudier la coopération pour le développement du secteur économique.Ière commission mixte Guinée équatoriale-Tchad· Jeudi 5 mars, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Agapito Mba Mokuy, et son homologue tchadien, Moussa Faki Mahama, ont inauguré les travaux de la commission mixte entre la République de Guinée équatoriale et celle du Tchad.Conseil de direction au ministère de l’Information, de la Presse et de la Radio· La rencontre, dirigée par le ministre titulaire Teobaldo Nchaso Matomba, a eu lieu le 4 mars dans dernier l’après-midi, dans la salle des réunions du ministère de l’Information, de la Presse et de la Radio, dans le but de faire un nouveau pas cette année 2015, d’après le plan de travail présenté dans l’ordre du jour.Jerónimo Osa Osa Ecoro accuse le CPDS d’inventer les fausses informations publiées par Amnistie Internationale· Le secrétaire général du Parti démocratique de la Guinée équatoriale (PDGE), Jerónimo Osa Osa Ecoro, accuse le parti opposant, Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), d’être derrière une grande partie des informations fausses diffusées concernant la Guinée équatoriale, comme celles récemment publiées par Amnistie Internationale (AI) sur l’exécution inexistante de neuf personnes. « Le CPDS, essayant de discréditer son propre pays, ne fait que se discréditer lui-même et qu’impliquer des institutions telles qu’AI », a déclaré Ecoro. Voir plus d’actualités | Recherche | M’inscrire aux actualités M’inscrire