Nouvelles La Première dame revient du Maroc Après être restée un peu plus d’une semaine dans le pays arabe, à la tête d’une délégation équato-guinéenne, pour assister à la conférence sur la lutte contre le cancer, Constancia Mangue de Obiang a pris congé des membres de notre ambassade et du gouvernement marocain.

17/01/2012

Au Maroc, la Première dame a participé à la Conférence internationale sur la lutte contre le cancer organisée par la princesse royale Lalla Salma du Maroc, qui s’est célébrée du 12 au 14 janvier à Marrakech.

La délégation, dirigée par la Première dame de Guinée équatoriale, était composée du ministre de la Santé et troisième vice-Premier ministre chargé du secteur social et des droits de l’Homme, Salomón Nguema Owono, de la secrétaire d’État pour la Coopération internationale, Victoriana Nchama Nsue Okomo, et de certaines parlementaires de la Chambre des représentants du peuple.

Lors de son séjour dans le pays magrébin, Constancia Mangue de Obiang a également visité le Centre d’oncologie et d’hématologie de l’Hôpital universitaire Mohamed VI de Marrakech, où elle a été reçue par la princesse Lalla Salma, épouse du monarque, et par le personnel médical. Pendant plus d’une heure, la Première dame équato-guinéenne et ses homologues du Gabon, du Niger, de la Guinée Conakry et du Burkina Faso, ont parcouru les installations et, en plus de s’être entretenus avec quelques patients - notamment avec ceux qui sont atteints de cancer de col de l’utérus et du poumon -, ils ont reçu des informations détaillées sur le fonctionnement du centre et des services offerts au peuple.

De même, Constancia Mangue a échangé ses impressions avec les reines de Jordanie et du Maroc et avec d’autres Premières dames africaines sur les aspects du rôle qu’elles jouent pour appuyer les programmes de gouvernements de leurs pays. La visite s’est terminée avec la photo de groupe des visiteurs et des employés du centre.

Enfin, pour son départ, la Première dame a reçu de chaleureuses salutations de la part des responsables de l’ambassade équato-guinéenne à Rabat et de certains membres du gouvernement marocain.  

Texte et photos : María Jesús Nsang Nguema (Presse présidentielle).

Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale.

Dernières actualités

Ouverture du 24e sommet de l’Union africaine· Ces jours-ci, le Centre des conférences de l’Union africaine (UA), est le lieu choisi pour les réunions du 24e sommet de l’institution. Vendredi 30 janvier, le président Obiang a assisté – en plus des autres mandataires africains – à l’ouverture de l’assemblée des chefs d’État, à laquelle a assisté le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et S. M. le Roi Philippe VI d’Espagne, comme invité spécial.Activités du président à Addis Abeba· Dans le cadre des travaux de la 24e session ordinaire de la Conférence de l’Union africaine (UA), le président de la République a accordé une audience à une délégation égyptienne dirigée par le ministre du Pétrole et des Ressources minérales, Sherif Ismail.Les pays de la CEEAC examinent leur feuille de route pour les cinq prochaines années· Les délégations de la Guinée équatoriale, du Cameroun, du Gabon, du Congo, du Tchad, de la République centrafricaine, de l’Angola, du Burundi, de la République démocratique du Congo et de Sao Tomé-et-Principe ont clôturé, le 28 janvier dernier, un atelier de sept jours dans la capitale burundaise, Bujumbura, où, en plus de réviser la feuille de route 2015-2020, elles ont abordé le soutien économique et administratif faits aux missions de maintien de la paix en Afrique centrale.CAN 2015 : Tout est prêt pour le match contre la Tunisie· Ce 31 janvier, le Nzalang Nacional jouera un des matchs les plus importants de son histoire et il a le moral, convaincu du travail qu’il réalise. Le corps technique a déjà bien étudié en détail les qualités et les faiblesses de la Tunisie et les hommes d’Esteban Becker veulent s’inscrire dans l’histoire en se qualifiant pour les demi-finales de la CAN 2015.Voir plus d’actualités | Recherche | M’inscrire aux actualités M’inscrire